Billard

Bienvenue sur onlybillard. Vous trouverez sur ce site les règles des différentes variantes du jeu de billard, les règles du billard Carambole, du Billard américain, du 8 Pool et du Snooker.

Le billard

L’histoire du billard commence au XIVème siècle avec le billard de terre, une sorte de jeu de croquet qui était joué avec une crosse, une boule, un arceau et une quille.

Table de billard

Transposé sur table en 1469 grâce à louis XI, le jeu ne s’est démocratisé qu’au XIXème siècle dans les salles publiques et les cafés.

Un billard est constitué d’une table en ardoise recouverte d’un tapis. Ses qualités viennent de l’épaisseur et de la planéité de l’ardoise, de la qualité du tapis ainsi que du caoutchouc qui constitue les bandes. Au carambole, le billard est chauffé pour améliorer le roulement et la prise d’effets.

La queue de billard

Outil indispensable pour jouer, la queue de billard est constituée de deux parties, le fut et la flèche. Ces derniers se dévissent pour gagner de la place dans l’étui. Au bout de la flèche se trouve la virole et le procédé. La virole sert d’intermédiaire entre le bois de la flèche et le procédé. Elle a pour but la rigidité. Le procédé permet de ne pas glisser sur la bille.

queue de billard

Les billes

Suivant les jeux de billard, il existe différentes tailles et couleurs de billes. La bille blanche est appelée bille de tir ou bille de choc. Touts les autres billes sont des billes de but.

• Le billard carambole (billard français) se joue avec 3 billes : une bille rouge et deux billes blanche dont l’une est marquée d’un point.
• Le billard américain se joue avec 16 billes : une blanche et quinze billes numérotées de 1 à 15.
• Le 8 Pool (billard anglais ou BlackBall) se joue avec 16 billes : une blanche, une noire, sept rouges et sept jaunes.
• Le Snooker se joue avec 22 billes : une blanche, quinze rouges et six autres de couleurs différentes. Les billes du snooker sont les plus petites billes utilisées.

Le bleu

Bleu

Ce que l’on appelle « le bleu » ou « la craie » est un petit cube de calcaire bleu que l’on dépose sur le procédé. Celui-ci a pour but d’empêcher le procédé de glisser sur les billes et faire fausse queue. Il faut en mettre régulièrement car à chaque coup un peu de bleu s’en va. On le dépose doucement et de façon assez plane du centre du procédé vers l’extérieur. C'est une règle importante si vous ne souhaitez pas abimer votre queue.

Position du joueur

Position du joueur

Le joueur doit avoir une position stable. Il doit mettre un pied légèrement en avant, l’autre derrière, légèrement incliné. On fléchit les genoux pour se mettre à hauteur du billard. Un droitier utilise la main gauche pour tenir la flèche. La flèche doit se positionner dans le creux entre le pouce et l’index. L’index va venir rejoindre le pouce en bouclant la flèche. Les trois derniers doigts viennent se mettre en escalier sous la main. La main gauche se positionne vers le milieu du fût. Elle ne doit être ni trop derrière ni trop devant mais à proximité du point d’équilibre.

Chevalet

Les 5 grandes quantités

Il existe différentes manières de toucher une bille au billard. C’est ce que l’on appelle les quantités.

Quantités

Le plein (1) : La bille de tir arrive en pleine face de la bille de but.
La finesse (5) : La bille de tir subit peu de déviation et la bille de but fait un court trajet car il y a très peu de choc.
La demi-bille (3) : Cette quantité se situe entre le plein et la finesse. La bille de tir continu son trajet à 45° après le choc.
Le trois-quarts de bille (2) : Il se situe entre le plein et le demi.
Le quart de bille (4) : Il se situe entre le demi et la finesse.

Lorsque les quantités sont comprises entre quart et trois-quarts de bille, le trajet de la blanche ne change pas.

Les effets

Des effets de rotation peuvent être imprimés au contact du procédé sur la bille.

Coulé

Le coulé
Un coulé est un effet au dessus du centre de la bille de tir. Les joueurs lui impriment un mouvement en avant. C’est-à-dire qu’en tapant au dessus, la bille va se mettre à rouler et a persister dans son mouvement même après le choc de la bille de but.

Rétro

Le rétro
A l’inverse du coulé, le joueur tape la bille de tir en dessous du centre. Ce qui lui donne une rotation inverse. Au contact de la bille de but, elle va s’arrêter et avec l’effet va repartir en arrière.

Effets latéraux

Les effets latéraux
Le joueur produit des effets latéraux en déplaçant le procédé soit à droite, soit à gauche de la bille. Effet à droite : après le contact avec la bande, la bille part sur la droite. Effet à gauche : l’effet opposé s’opère. La direction que prendra la bille après contact avec la bande se fera en fonction de l’effet que l’on a mis.

Piqué

Le piqué
En piqué, le joueur lève légèrement le fût de la queue afin de frapper la bille obliquement et en arrière. De ce fait, il lui imprime une rotation plus importante qui comblera les pertes dut au frottement.

Massé

Le massé
Avec le massé, le joueur de billard va décrire une courbe grâce à l’effet qu’il va imprimer dans la bille pour pouvoir changer la direction d’arrivée.